Qu'est-ce que la sélection du sexe ? Questions fréquemment posées
Appelez-nous aujourd'hui : +1(818) 344-8522

Questions fréquemment posées

Graphique de bébé professeur avec point d'interrogation

QU'EST-CE QUE LA SÉLECTION DU SEXE ?

QU'EST-CE QUE LA SÉLECTION DU SEXE ? PEUT-ON CHOISIR LE SEXE D'UN BÉBÉ ?

La sélection du sexe est toute tentative de déterminer à l'avance le sexe d'un bébé à la naissance. Aujourd'hui, le terme est également utilisé pour décrire un processus de traitement de la fertilité qui augmente la probabilité qu'un bébé naisse avec le sexe désiré, soit un garçon ou une fille. Historiquement, les femmes étaient souvent blâmées si une grossesse ne donnait pas naissance à un garçon. La vérité est que, génétiquement, c'est le sperme du père qui détermine le sexe de l'enfant. Le spermatozoïde est porteur d'un chromosome X (femelle) ou Y (mâle), tandis que l'ovule ne porte qu'un chromosome X. Grâce aux techniques de fertilité avancées d'aujourd'hui, il est possible de choisir un sexe pendant le traitement afin que le sexe du bébé à la naissance soit celui que vous souhaitiez.

QUELLE SEMAINE LE SEXE DU BÉBÉ EST-IL FORMÉ ?

Le sexe du bébé est déterminé lors de la conception, lorsque le spermatozoïde féconde l'ovule avec un chromosome X (féminin) ou Y (masculin). Le sexe est l'un des 46 chromosomes qui constituent le code génétique de l'embryon. Le sexe du bébé est fixé à la conception et ne change pas au fil de la grossesse. Visuellement, vous pouvez voir le sexe du bébé à l'aide d'une échographie dès la 10e ou la 12e semaine. Les tests ADN peuvent le détecter plus tôt, à 6 - 9 semaines. Et même plus tôt, au cinquième jour des tests sur les embryons.

DANS QUELS PAYS LA SÉLECTION DES SEXES EST-ELLE LÉGALE ?

Dans la plupart des pays européens, la sélection du sexe n'est pas légale. Dans ces pays, le sexe du bébé ne peut être révélé aux parents même s'il est connu. En outre, les tests génétiques préimplantatoires (qui nous permettraient de connaître le sexe du bébé) pourraient ne pas être autorisés, car il est illégal de prélever des cellules sur l'embryon. Aux États-Unis, il n'existe aucune restriction concernant la connaissance ou le choix du sexe d'un bébé.

QU'EST-CE QUE LA SÉPARATION DES SPERMATOZOÏDES OU LE MICRO-TRI DES SPERMATOZOÏDES ?

De multiples techniques de sélection du sexe ont été essayées avec les spermatozoïdes. Par exemple, une approche, connue sous le nom de méthode Ericsson, reposait sur l'observation que les spermatozoïdes mâles sont plus légers et nagent plus vite, et qu'il devrait donc être possible de les séparer en fonction de leur poids en les faisant tourner. Cependant, cette approche n'a pas résisté à la rigueur scientifique. Le micro-tri des spermatozoïdes est une bien meilleure technique. Elle permet de différencier les spermatozoïdes mâles et femelles en fonction de la quantité d'ADN qu'ils contiennent. Un spermatozoïde porteur d'un chromosome X contient environ 2,8 % d'ADN de plus qu'un spermatozoïde porteur d'un chromosome Y. Grâce à l'utilisation d'un colorant spécial, les spermatozoïdes contenant plus d'ADN seront plus brillants, ce qui facilite le micro-tri qui sépare les spermatozoïdes par sexe. Il s'agit d'un moyen éprouvé d'enrichir un échantillon de sperme en fonction d'une préférence sexuelle.

LES MÉTHODES NATURELLES DE SÉLECTION DES SEXES FONCTIONNENT-ELLES ?

Le sexe de l'embryon étant déterminé par le spermatozoïde, contrairement à ce que certains pensent, une femme ne peut rien faire, que ce soit adopter un régime alimentaire particulier ou suivre un thème de naissance chinois, pour influencer le sexe. Tout au long de l'histoire, il y a eu de nombreuses croyances sur la façon d'influencer le sexe d'un bébé. Par exemple, Aristote croyait que la direction du vent pendant la copulation déterminait le sexe au moment de la conception (ce n'est pas le cas). Un autre mythe, selon lequel le temps chaud favorise les bébés garçons, n'est qu'un mythe.

PEUT-ON CHOISIR LE SEXE DU BÉBÉ LORS D'UNE FIV ?

La FIV (fécondation in vitro) est une forme de procréation assistée où le sperme et l'ovule sont combinés en laboratoire pour former un embryon qui est ensuite implanté dans l'utérus. Grâce au test d'embryon, nous pouvons connaître le sexe (gender). Par conséquent, le choix du sexe a trait au choix de l'embryon qui sera remis dans l'utérus dans le cadre du processus de FIV. Bien entendu, cela suppose qu'il y ait un embryon viable avec le sexe que vous désirez disponible pour l'implantation.

COMMENT FONCTIONNE LA SÉLECTION DU GENRE ?

Il y a deux étapes qui sont toutes deux nécessaires pour réussir la sélection du sexe. La première étape est le micro-tri des spermatozoïdes, une technique qui sélectionne ou trie les spermatozoïdes en fonction de leur sexe. Tree of Life utilise la technologie de sélection du sexe par micro-tri pour augmenter vos chances que l'ovule soit fécondé avec le chromosome correspondant au sexe que vous souhaitez. Deuxièmement, la sélection du sexe dépend également des tests sur les embryons (également connus sous le nom de diagnostic génétique préimplantatoire), afin que l'embryon ayant le sexe souhaité soit choisi pour être implanté dans l'utérus.

QUEL EST LE TAUX DE RÉUSSITE DE LA SÉLECTION DU SEXE ?

Pour réussir la sélection du sexe, il faut à la fois un micro-triage des spermatozoïdes et un test génétique préimplantatoire. Avec le micro-triage, vous enrichissez les spermatozoïdes avant la conception de sorte que la plupart des spermatozoïdes de l'échantillon soient du sexe souhaité. En termes d'efficacité, le micro-triage peut produire en moyenne une pureté de 78 % de spermatozoïdes masculins et de 90 % de spermatozoïdes féminins. Le test génétique préimplantatoire de l'embryon confirme que l'embryon est du bon sexe avant de le replacer dans l'utérus. Avec ce test et en supposant que vous avez un embryon du bon sexe disponible pour l'implantation, le taux de réussite de la sélection du sexe est très élevé, 99 %.

QUELS SONT LES RISQUES DE LA SÉLECTION DU SEXE ?

Ces méthodes présentent un risque minimal pour l'embryon. Toute procédure de laboratoire peut techniquement comporter de petits risques. Par exemple, il peut y avoir un petit risque dû à l'ajout d'un colorant fluorescent à l'échantillon de sperme dans le cadre de la procédure de micro-tri. Toutefois, grâce à l'importante méthode du test génétique préimplantatoire de l'embryon, tout défaut sera détecté avant la préimplantation. Aucun risque avéré de malformation congénitale n'a été constaté dans le cadre des procédures de sélection du sexe. En fait, grâce aux tests génétiques sur les embryons, la possibilité d'une anomalie congénitale est plus faible avec la FIV qu'avec la conception naturelle.

LES PARENTS DEVRAIENT-ILS POUVOIR CHOISIR LE SEXE DE LEUR BÉBÉ ?

Si les futurs parents ont choisi la FIV pour les aider à avoir un bébé, ils connaîtront le sexe des embryons grâce au test génétique préimplantatoire de l'embryon. Ce test examine tous les chromosomes de l'embryon, en s'assurant qu'il n'en manque pas et en vérifiant que les chromosomes sexuels de l'embryon sont normaux. Étant donné que la connaissance du sexe de l'embryon est facilement accessible aux parents en tant que sous-produit du processus de FIV, on peut faire valoir que le choix de la sélection du sexe est une liberté reproductive que les parents qui subissent une FIV devraient avoir. En outre, les parents peuvent vouloir choisir un sexe pour éviter les défauts génétiques (comme l'hémophilie) présents dans un seul sexe. Il peut y avoir d'autres informations, outre le sexe, sur l'embryon qui peuvent entrer en ligne de compte dans la décision de choisir un embryon pour l'implantation. Un argument contraire est que la sélection du sexe est une forme d'eugénisme. C'est l'une des raisons pour lesquelles, dans certains pays, il est interdit aux médecins de communiquer le sexe de l'embryon aux parents.

L'ASSURANCE PAIERA-T-ELLE LA SÉLECTION DU SEXE ?

La plupart des compagnies d'assurance ne couvrent pas les frais de micro-tri du sperme liés à la sélection du sexe. Toutefois, le dépistage génétique de l'embryon peut être pris en charge pour garantir que le bébé sera normal et en bonne santé.

QUEL EST LE COÛT DU MICRO-TRI ?

La technique Microsort est une procédure non approuvée par la FDA aux États-Unis. Le sperme doit donc être congelé dans notre clinique de fertilité et envoyé à notre laboratoire au Mexique, ce qui augmente le coût. Actuellement, le coût total (y compris la congélation et l'expédition) est de 5 000 $.

DEVEZ-VOUS UTILISER L'IVF AVEC DU SPERME MICRO-TRIÉ ?

On croit à tort que la FIV peut être évitée. En effet, le sperme micro-trié n'est pas un bon candidat pour l'insémination artificielle. Le processus de congélation du sperme réduit considérablement les chances de conception naturelle. Le sperme trié ne doit être utilisé qu'en cas de FIV (fécondation in vitro). Le tri des spermatozoïdes a été inventé avant les tests génétiques sur les embryons et, dans le passé, il était associé à l'insémination, mais les résultats étaient variables. Peut-être qu'à l'avenir, cette technique pourrait être développée pour devenir plus fiable si les spermatozoïdes ne devaient pas être congelés pour être expédiés.

L'ICSI AFFECTE-T-IL LE GENRE

L'ICSI, injection intracytoplasmique de spermatozoïdes, est utilisée pour interjeter les spermatozoïdes au centre de l'ovule, dans le but d'obtenir un embryon. Comme c'est le sperme qui détermine le sexe de l'embryon, l'ICSI n'affecte en rien le sexe du bébé. Il n'est pas possible de voir optiquement quel chromosome X ou Y chaque spermatozoïde porte.

LES BÉBÉS ICSI SONT-ILS NORMAUX ?

Oui, les bébés conçus par ICSI lors d'une FIV sont normaux. Les malformations sont très rares.

QUEL EST LE COÛT DES TESTS EMBRYONNAIRES PGD / PGT / PGS ?

Il existe plusieurs types de tests génétiques préimplantatoires sur l'embryon. Les coûts varient en fonction du type de test, mais le coût commence à environ 3 900 $. Tous les tests utilisent une biopsie de l'embryon pour vérifier soit le nombre de chromosomes, soit une mutation génétique. Le PGS, dépistage génétique préimplantatoire, vérifie que les 46 chromosomes sont présents (y compris les deux chromosomes sexuels). Le test DPI permet de rechercher une éventuelle anomalie monogénique connue et présente dans les familles des parents. N'oubliez pas que les chromosomes contiennent tout le code génétique d'un bébé, ce qui représente beaucoup d'informations ! Une façon utile d'envisager les chromosomes est de les considérer comme des livres. Ainsi, dans certains cas, un test plus spécifique qui ouvre le livre et recherche un gène spécifique peut être justifié. Le PGT (preimplantation genetic testing) est un nouveau terme qui désigne à la fois les tests PGS et PGD. Le type de test est indiqué par un suffixe. Par exemple, le PGT-A vérifie le nombre de chromosomes. Il détecte également les chromosomes sexuels de l'embryon (X et X, ou X et Y). PGT-M vérifie la présence d'une mutation génétique.
leafCommuniquez avec nous leaf

San Fernando Valley:

18370 Burbank Blvd. Suite 511Tarzana, CA 91356, USATelephone : +1 (818) 344-8522

Miracle Mile:

5455 Wilshire Blvd. Suite 1904Los Angeles, CA 90036, USATelephone : +1 (323) 525-3377

Canyon Country:

26615 Bouquet Canyon Rd Suite #1Santa Clarita, CA 91350, USATelephone : +1 (818) 344-8522

Contactez nous

Koristimo kolačiće da bi Vam pružili najbolje moguće iskustvo na našoj web stranici i stvorili ciljano oglašavanje.

Prihvatite samo potrebne kolačiće. Pročitajte više o našoj upotrebi kolačića.